Ce dimanche 25 février devait servir d’élections présidentielles, mais cette date a été reportée. Et le monde de la lutte a profité de cette opportunité pour dérouler son programme. Et la région de Dakar accueillera ainsi deux grands galas de lutte : l’un à l’arène nationale, l’autre au terrain Gaal Gui de Grand Yoff. Et ces deux galas vont proposer une mise globale de 8 millions.

Arène nationale : le CNG met en jeu 5 millions

Initiateur des mercredis de l’arène, le CNG a arrêté ce projet depuis un certain temps. Mais Bira Sène et son équipe vont renouer avec les galas de lutte. Ils tiennent un grand gala de lutte sans frappe, ce dimanche, à l’arène nationale. Ils proposent une mise de 5 millions, la plus grande depuis le début de la saison. Une cagnotte qui devrait inciter les grands noms de la lutte sans frappe à répondre à cette invitation. Et pour animer ce rendez-vous, le CNG a coopté le duo Mbayang Loum et Momo Ngom.

Terrain Gaal Gui : Mbaye Kalom propose 3 millions

Si le CNG met en jeu 5 millions, à l’arène nationale, le promoteur Mbaye Kalom, le même jour, organise sa manifestation au terrain Gaal Gui de Grand Yoff. Il propose une cagnotte de 3 millions. Tout le bonheur des lutteurs qui auront le choix entre les deux événements. Mbaye Kalom, qui va tenir sa première journée de la saison, compte faire de ce rendez-vous une grande fête de la lutte simple. S’il a fait le choix sur Maodo Faye pour assurer les rythmes, Mbaye a confié les chants à Mbayang Loum. Cette dernière est cooptée par les deux organisateurs. Ce qui n’est pas une première chez elles, les cantatrices. Mbayang va offrir une première partie à l’un et une deuxième partie à l’autre. Elle a un groupe assez fourni pour lui permettre d’assurer deux événements en même temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *