Le piment de Kani Sadam n’a pas eu d’effet sur Nguel Dione, ce dimanche, à l’arène nationale. En effet, le second nommé s’est imposé et signe ainsi sa 11ème victoire dans l’arène. Nguel Dione valide, également, un retour gagnant après plusieurs années loin des enceintes.

Dans la lutte avec frappe, Nguel Dione force le respect. Il était le digne successeur des Reug Reug et Franc dans cette discipline, mais une longue blessure l’a éloigné des enceintes pendant des saisons. Fort dans les mbappat, le lutteur s’est, également, distingué dans la lutte avec frappe. Il présentait un bilan de 12 combats pour 1 défaite et 1 match nul. Dimanche dernier, à l’arène nationale, il signait son retour dans le pugilat. Il croisait Kani Sadam, une journée organisée par Modou Baye Fall. Et comme la plupart des lutteurs sans frappe, Nguel Dione a été dominé dans la bagarre par son adversaire. Mais il finit par renverser les choses en envoyant des coups portant à Kani Sadam. Ce dernier change de stratégie et opte pour la lutte pure. Une erreur de sa part. Car Nguel est plus outillé dans ce domaine. Kani Sadam tente un mbot (hancher), Nguel Dione sent le coup, avec sa grande taille, il laisse son vis-à-vis passer devant. Les deux lutteurs touchent le sol. Les arbitres estiment qu’il n’y avait pas de chute. Parce qu’ils auraient touché le sol en même temps. Le combat se poursuit. Nguel Dione attrape son adversaire, élimine tous ses appuis, avant de le pousser au sol. Une victoire, finalement facile. L’enfant de Ngoundiane remporte ainsi le combat et se relance de la meilleure des manières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *