Après le gala du CNG dimanche dernier, Général Malika et Weuz Diambars ont fait des sorties pour dénoncer le « favoritisme » des arbitres. Aujourd’hui, Tidiane Ndiaye de la CCA de la lutte réfute cette idée de favoritisme. Il invite plutôt les acteurs à s’imprégner du règlement. « Tout le monde doit comprendre le règlement : acteurs, managers, pratiquants, reporters. Les gens doivent connaître les lois qui régissent la lutte. L’arbitre est tenu d’interpréter les gestes des lutteurs dans l’enceinte. Et c’est ainsi qu’il pourra donner une décision finale. Je ne comprends pas les critiques. Parce que tout ce que nous décidons, nous le faisons sous la base du règlement. Cependant, les arbitres sont des humains. Et ils peuvent commettre des erreurs mais de bonne foi. Aucun arbitre ne juge en suivant ses désirs personnels. S’il le fait, il encourt de sévères sanctions. Et ce sont de lourdes sanctions », a-t-il indiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *